Jour 345 – Europe

carte europeEurope. J’ai eu le bonheur d’être à Vienne en 1998 quand l’Autriche accéda à la présidence du Conseil de l’Union européenne. Ce fut un bonheur car je pus assister à un magnifique concert en plein air, dans les jardins du château de Schönbrunn. Nous eûmes droit, entre autre, à Carmina Burana de Carl Orff, un de mes morceaux de classique préférés. Les amateurs de cinéma connaissent ces poèmes lyriques, car la première pièce, « O Fortuna » figure dans Excalibur, le film de John Boorman. Entendre chanter Carmina Burana à Schönbrunn reste pour moi un souvenir incroyable de « l’Europe ».

Car mon Europe c’est ça : la réunion improbable de peuples différents dans la fraternité, constituant un rempart contre les guerres et la bêtise. Alors quand j’entends que certains de nos politiques veulent détricoter l’Europe et revenir s’enfermer dans leurs frontières tricolores, je tremble ! L’Europe est une magnifique création. Loin d’être parfaite, pleine de défauts, comme les hommes qui l’ont créés. Il y a 70 ans les européens se tuaient par milliers. Aujourd’hui nous avons dépassé nos haines grâce à l’Union européenne. Ne laissons pas les nationalistes détruire cette chance de futur pacifié qu’est l’Europe.

Il faut au contraire faire pression sur nos politiques pour une Europe différente, avec plus de fédéralisme, avec des vraies politiques économiques et sociales, avec une harmonisation des règles sociales et fiscales, afin d’en finir avec le dumping social et fiscal, afin d’en finir avec ses querelles intestines contre « Bruxelles ». C’est de cette Europe dont la France a besoin, comme en ont besoin l’Allemagne, la Grêce, l’Espagne ou le Danemark. Ce sont des différences que l’on crée la beauté et l’efficacité !

Leave a Reply