Règle numéro 8 : les réseaux, une expérience vécue…

Une des puissances des réseaux est de vous faire croiser le chemin de personnes que vous n’auriez peut-être pas croisées autrement. Et bien, ce fut pour moi, encore le cas aujourd’hui, et je vais vous faire partager cette rencontre qui m’a apporté énormément.

Je fais partie de l’APM (Association Progrès du Management) qui regroupe plus de 4000 dirigeants d’entreprise, au sein de plus de 200 clubs. J’ai eu la chance de rejoindre le club APM Demerera grâce à mon ami Joseph Yip-Tong que je remercie au passage. Nous nous réunissons tous les mois autour d’un thème et surtout d’un expert de ce thème. Et bien aujourd’hui, nous avons eu la chance (la grâce ?) de nous retrouver autour d’Erik Decamp.

Erik est guide de haute montagne depuis plus de 30 ans et accessoirement polytechnicien. Sa page de philosophie résume admirablement le personnage. Il a, pendant presque 5 heures non-stop, partagé sa vision de l’engagement en équipe, fort de ses expériences en haute montagne et particulièrement dans l’Himalaya, avec une humilité rare.

Nous étions 15 pendus aux lèvres d’Eric, ne voyant pas le temps s’écouler. Les expériences de chacun entraient en résonance avec les expériences partagées d’Eric. Et surtout, chacun y a trouvé des clés à ses propres réussites, blocages et échecs.

Ces 5 heures passées ensemble nous ont fait découvrir le monde, parfois étrange, de la haute montagne, mais surtout nous a donné des clés de management, dont le prix est incalculable. Ce fut une expérience inoubliable qui m’a permis d’avoir une pensée pour Jean-Louis, lui aussi guide à Chamonix, mais parti trop tôt et une autre pour Bertrand son fils, lui aussi X et fou de montagne. Merci Erik, une belle leçon de management et d’humanité, dans laquelle l’homme et le temps sont remis en bonne place !

One thought on “Règle numéro 8 : les réseaux, une expérience vécue…

  1. Bonjour,

    En circulant sur internet, je trouve ce témoignage qui, on s’en doute, me touche particulièrement. Merci à Marc !
    Bien amicalement

    Erik Decamp

Leave a Reply