Jour 270 – Le monde est plat

flat-earthLe monde est plat. Si vous n’avez pas lu le livre la Terre est plate, je ne peux que vous le conseiller. Si vous parcourez le web, vous y découvrirez des milliers de service provenant de tous les coins de la Terre. Internet est devenu universel et pose de nombreux problèmes au législateur. Cependant, comme je le disais sur l’utilisation simple de la carte de crédit, si vous ne pouvez pas acheter un produit ou un service en raison de lois obscures dont vous n’avez cure, le monde n’est souvent plus si plat que cela.

J’ai voulu récemment acheté un album en MP3. Et bien rien à faire, ni Virgin, ni la FNAC, ni Amazon ne m’a permis de le faire car mon compte de carte de crédit n’était ni en Grande-Bretagne, ni en France, ni aux États-Unis. Je suis têtu, honnête et pense en connaitre un rayon sur Internet. Eh bien, rien n’y a fait et après 30 minutes d’essai, y compris avec l’utilisation de divers types de cartes, j’ai jeté l’éponge et ai pu récupérer la majeure partie des MP3 composant l’album en utilisant un « aspirateur » Youtube… L’impossibilité d’achat s’est donc transformée en un « piratage » imposé. La loi sur le droit d’auteur qui ne pouvait pas être soi-disant appliquée à mon achat a purement et simplement privé l’artiste de son légitime droit d’auteur.

Appliquée à des personnes moins bien intentionnées que moi, ou avec moins de compétences, cette expérience montre qu’il y a encore du chemin à faire pour complètement aplatir la Terre. Mais surtout que toute expérience non fluide sur Internet se transforme irrémédiablement en frustration et potentiellement en perte de revenu.

Leave a Reply