Jour 211 – Café

coffeeCafé. Le café m’évoque deux choses: ce breuvage unique, amer et doux à la fois, et le voyage qu’il a fallu à ces grains pour arriver dans ma tasse. Au risque de choquer les puritains de la caféine, j’aime tous les cafés : long, court, ristretto (mon préféré), au lait, américain, cappucino, à une condition unique : sans sucre ! Le sucre tue l’amertume et la subtilité des saveurs.

La diversité apporte cette variété des goûts. Le ristretto, ce café ultra-court est un condensé de cafféine, presque solide. A l’opposé l’américain, café allongé, procure une sensation plus douce, sans amertume, très liquide. Et puis un nuage de lait change tout. De la noisette, cet expresso avec juste une goutte de lait au café au lait, dans lequel le lait est majoritaire. Juste l’émerveillement de ce que ce petit grain peut déclencher comme sensation et émotion gustative.

Leave a Reply