Optimiste, pessimiste, réaliste or entrepreneur-iste?Optimist, pessimist, realist or entrepreneur-ist?

J’aime les néologismes. Ils démontrent l’ouverture et la vitalité d’une langue. Celui du titre ne vaut que pour la rime. Il m’a été inspiré par un courrier électronique reçu il y a quelques : pendant qu’un optimiste, un pessimiste et un réaliste débattaient pout savoir si le verre était à moitié vide ou à moitié plein, l’entrepreneur-iste avait vendu le verre. Au-delà de l’ironie de la situation, cette histoire met en résonance cette citation de Robin Sharma : la plus petite des actions est toujours préférable à la plus noble des intentions.

Voici une des clés du succès : Il n’est pas possible d’avoir du succès si vous n’agissez pas, quelle que soit votre définition du succès. Regardez autour de vous. Vous verrez des dizaines de personnes qui ont du succès : personnel, professionnel, spirituel, social, familial, financier… Elles ont toutes un point commun : elles ont agi !

J’utilise depuis des années une méthode simple en trois étapes, facilement mémorisable : PAR – Plan, Action, Réflexion. Si vous jouez au golf, vous n’aurez pas de problème à vous souvenir du par. Pour les autres, vous pouvez vous dire que la route du succès, c’est PARti !

Plan

Si vous échouez à planifier, vous planifiez d’échouer. Simple mantra facilement mémorisable. Que voulez-vous faire/être ? Que devez-vous faire pour atteindre vos objectifs ? Comment y arriver ? Toutes ces questions appellent réponses. Ces dernières vous permettront de construire votre plan d’actions. Un point important à considérer : votre plan n’est pas gravé dans le marbre. Il changera au fil du temps, et jouera le rôle de carte.

Action

Vous devez mettre votre plan à exécution. Une étape après l’autre. Les choses vont généralement plus lentement que prévu. C’est une réalité. Des erreurs sont faites, des obstacles imprévus surgissent et des fournisseurs ne livrent pas à la date promise. Tenez en compte. Soyez souple et mettez votre plan à jour. Le changement est naturel.

Réflexion

Analysez toujours ce qui s’est passé, que ce soit bon ou mauvais. Quels ont été vos succès ? De quoi êtes-vous fier ? Qu’auriez-vous pu faire différemment ? Qu’avez-vous appris ? À qui avez-vous fait confiance et qui vous a surpris ou déçu ? Quelles erreurs auriez-vous pu éviter ? L’analyse post-mortem est essentielle car elle permet de documenter votre expérience et de construire votre expertise.

Cela semble simple et ça l’est ! Ce qui ne l’est pas est l’exécution. Rome n’a pas été construite en un jour. Les seules personnes qui ne font pas d’erreur sont celles qui ne font rien. Alors, faites des erreurs, arrêtez de parler et agissez ! Réveillez l’entrepreneur-iste qui sommeille en chacun d’entre nous.I love neologism, it shows vitality of a language. The one in the title exists only for the rhyme. It was inspired by an email I received today: while optimists, pessimists and realists debated over the half-full or half-empty glass, the entrepreneur-ist had sold the glass. And beyond the irony of the situation, it resonates to a quote from Robin Sharma: The smallest of actions is always better than the noblest of intentions.

This is one of the keys of success in life. You cannot be successful if you do not act upon what moves you, whatever your definition of success. Look around you. You will see dozens of successful people. Success in their personal, professional, spiritual, social, family, financial life, etc. They have one thing in common: they have taken a leap of faith in acting.

I came with a simple 3 step method to move forward on the path to success. It came to me inspired by a once craze device: PDA, Personal Device Assistant. These were the ancestor of our modern smartphones. Palm pilots users will remember how cool that was. However, my PDA today is Plan-Do-Analyze.

Plan

If you fail to plan, you plan to fail. Simple mantra and easy to remember. What do you want to do? By when? With whom? What do you need to achieve your goal? How can you get them? All are the question you need to answer to create your plan of actions. One important thing: your plan is not engraved in marble, it will change over time, it will be your map.

Do

You need to act on your plan. One step after the other. Generally, things go slower than you would like. It’s a fact. Mistakes happen, unforeseen obstacles emerge, and vendors do not deliver on time. These are facts of life. Take this into consideration, be flexible and update your plan along the way. Change is inevitable.

Analyze

Always take a look at what happened, good or bad. What were your successes? What should you be proud of? What could you have done differently? What did you learn? Who did you trust who delivered and who did not deliver? What mistakes could you have avoided? Post mortem analyze is critical because this a way to document your experience and to be able to build your expertise.

This seems simple and it is simple actually. What is not simple is execution. Remember, Rome was not built in a day and the only persons who never make mistakes are the one who never take action. So do, make mistake, stop talking, and start doing. Wake up the entrepreneur-ist who sleeps in each of us!

One thought on “Optimiste, pessimiste, réaliste or entrepreneur-iste?Optimist, pessimist, realist or entrepreneur-ist?

  1. Merci pour cette réflexion Mr. Marc Israel . Elle me fais pensée a l’expression c est le geste qui compte quand vous faite référence à la citation de Robin Sharma , et votre plan moi c’est mon cahier de charge .je me sent mieux avec les thermes qui me son familier

Leave a Reply