3 working days are lost in front of the TV each week

Weathering the storm

Rule number 1: Switch your TV off! – Fourth Part

https://pixabay.com/fr/users/RonPorter-291009/

https://pixabay.com/fr/users/RonPorter-291009/

Day 540. In 2013, many newspaper and online news sites revealed that the French were spending, on average, 3h50 in front of their TV every day ! I assume other countries will have similar statistics.

If I do a quick calculation, this represents close to 27 hours every week in front of a TV set. This is actually more than 3 full working days. Just imagine if half of that time was dedicated to a form of enjoyable work like, for instance, personal development or professional training. With an additional of 13 hours of training every week, we would have a country infinitely more competitive that any other developped country, with a skilled workforce. Of course, we could think of transforming that time into other fun activities that help individual to have a more fulfilling life.

However, making the choice of switching TV time with something that really matters to each of us is a choice. A personal choice and a political choice. Because TV is the best way to convey political propaganda, therefore from a political standpoint, the power has nothing to gain for their own rights in trying to cut TV watching time. Therefore, all that is left is the personal choice. Are you willing to cut your TV time to grow? It’s easy, it’s simple, it’s just a matter of chosing it. Are you ready?

Vive la cupidité !

Article (Original article in English) paru dans le Matinal du 18 octobre 2011.

Si vous avez vu le film Wall Street, vous vous souvenez peut-être de Gordon Gekko, joué par Michael Douglas, déclarer “Vive la cupidité !” Bien sûr, nos croyances, morales et religieuses, nous indiquent que la cupidité ne peut pas être bonne. Elle est source du mal. Souvenez-vous de Picsou, de Charles Foster Kane dans le film Citizen Kane, qui meurt en regrettant Rosebud, la luge de son enfance, ou encore Gordon Gekko, qui finit en prison !

Et bien pour une fois, ne soyons pas timide et acceptons de célébrer la cupidité ! Cela n’est pas conventionnel et cela est probablement sujet à controverse. Mais permettez-moi de poursuivre. Pour la plupart des gens la cupidité a trait au désir d’argent et de possessions matérielles. Ceci étant, quand plus d’un milliard d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau, à de la nourriture ou à un toit, les possessions matérielles ne signifient rien et la cupidité devient insultante.

Cependant, si nous acceptons qu’être cupide est désirer d’avoir d’une chose sans en priver autrui, alors, la seule chose vis-à-vis de laquelle nous devons être cupide est le temps ! Vive la cupidité au temps ! Le temps passe et ne peut jamais être remplacé ! La seconde qui vient de s’envoler est partie à jamais. Être cupide vis-à-vis de son temps est lui redonner sa réelle valeur !

Malheureusement, dans nos vies modernes, le temps est devenu une commodité dont nous prive de nombreuses créations : internet, la télévision, les divertissements, etc. Toutes ces choses ne sont pas intrinsèquement mauvaises, ce sont simplement des voleuses de temps. Vous pouvez voir un film pour vous détendre, mais pourquoi ne pas le partager avec votre famille ou des amis pour entretenir vos relations ?

Alors oui, il est bon d’être cupide avec le temps. Notre temps sur terre est limité. Le gâcher est la pire des décisions ou des non-décisions. Comme Henley l’a écrit, “Je suis le maitre de mon destin, je suis le capitaine de mon âme”. Vous seul pouvez décider de comment passer votre temps. Dans un billet précédent (Aujourd’hui, j’ai vidé ma liste de tâches ! Comme hier !), je vous conseillais de faire une listes des choses que vous souhaitiez réaliser. Si vous définissez des objectifs précis pour la journée, la semaine, le mois et l’année, vous pouvez vous concentrer et utiliser votre temps avec cupidité pour les atteindre !

Utilisez votre temps sagement et soyez cupide ! Vive la cupidité !

Un retour sur la règle numéro 1 – Débranchez votre télévision !

Alors que je parcourais mes fils de news du jour, comme je le fais quotidiennement, je tombe sur ce billet (en anglais) de Darren Hardy, éditeur du magazine Success aux États-Unis. Il me rappelle la règle numéro 1. La télé est l’opium du peuple, elle est non seulement inutile, elle est néfaste. La seule bonne utilisation de la télé est de la débrancher ! L’article de Daren va sensiblement plus loin (dans l’extrème de l’analyse) que mes billets, mais je la partage totalement. Donc faites comme nous, débranchez!

Le Web va détroner la télé…

Enfin ! Les résultats d’une étude menée par le régulateur anglais Ofcom montre que le Web est le médium d’accès à l’information qui monte, face à la télé. Rien d’étonnant ! Le choix et le cheminement possible sont infiniment supérieurs à ceux de la télévision. Le plus important est qu’avec le Web, vous avez le choix (ou a le sentiment de l’avoir, puisque vous serez quand même un peu guidé par les divers bandeaux et résultats de recherche). Vous reprenez une partie du contrôle de votre vie et de vos choix. C’est donc une excellente nouvelle qui va dans le sens de la règle numéro 1.

Maintenant, comme avec tout média, il faut raison garder et ne pas se laisser “bouffer” par le Web. Une utilisation raisonnée est nécessaire. Rien de bien sorcier. Fixez-vous des objectifs horaires et tenez-les. Décrivez vos objectifs en terme FERME! Et bon surf !

Une synthèse rapide

Alors que la Commission européenne joue les Cassandre en prévoyant une baisse du PIB de la zone Euro de 1,9% et que la Bourse de Paris est en hausse de 1,22% à mi-séance ce lundi, voici une synthèse rapide de nos quatre premières règles de gestion personnelle de la crise.

Il nous reste 6 règles, plus les digressions que je ferais sur les 4 premières. 2009 sera une année exceptionnelle. Exceptionnellement difficile pour certains, exceptionnellement facile pour d’autres, en tout cas des changements exceptionnels se profilent à l’horizon…

Règle numéro 1, la suite…

Et bien, c’est encore pire (donc mieux, je reviendrai sur ce concept) que ce que je pensais… En moyenne les Français passent 3h07 par jour devant leur télé ! C’est un article de Bibliofrance.org qui nous l’apprend. C’est le résultat d’une étude du cabinet GfK qui s’est déroulée aux mois d’octobre et de novembre derniers. Suit Internet (2h17 par jour) et écouter la radio (1h20 par jour)…

Donc si je calcule globalement bien, cela fait presque 22h par semaine passées devant le petit écran en moyenne ! Soit plus de 3 jours de travail plein (en comptant les 35 heures). Imaginez simplement que la moitié de ce temps soit consacrée à une forme de travail (par exemple, la formation professionnelle). Et bien, vous auriez une France infiniment plus compétitive que n’importe lequel des pays dits développés. Mais pour cela il faudrait une réelle volonté politique. Or aujourd’hui on est plutôt à supprimer la pub à la télé publique pour encore plus asservir le citoyen avec des programmes revus par l’organe du parti (mais je m’égare).

Donc tout ceci confirme ma vision de la télévision et la capacité de croissance qui existe dans les gens, et donc dans vous, lecteurs de ce blog. Je reviens sur mon précédent billet sur la télévision, dans lequel je vous proposais de lister ce que vous aimeriez faire et que vous n’avez pas le temps de faire. Je vous pose ici une autre question: y a-t-il des choses que vous souhaiteriez faire, mais que vous n’avez pas les moyens de faire ? Ne vous censurez pas ! Pour vous aider, voici une partie de ma liste personnelle :

  • Voler dans un jet militaire (possible en Russie et en Californie)
  • Apprendre à faire du vin
  • Faire le tour des Marquises et des Toamotou-Gambier (Polynésie Française) en voilier pendant 3 à 6 mois
  • Passer ma licence de skipper
  • Skier dans les stations du Colorado (Vail, Copper Mountain, Aspen, Durago, entre autres), dans la Cordilière des Andes et en Nouvelle-Zélande
  • Habiter en bord du plage sur un lagon turquoise (cet objectif là est déjà réalisé)
  • Apprendre la méditation avec des moines bouddhistes au Bhoutan

Comme vous pouvez le constater, il y a un peu de tout. Maintenant les deux questions à se poser, avec une telle liste est:

  • Quand ?
  • Comment ?

Pas d’ auto-censure !

Je reviendrai sur l’importance de se fixer des objectifs et sur le plan d’action à mettre en place. Mais revenons à la télé. 3 heures par jours, 22 heures par semaines, plus de 1000 heures par an, soit 50 jours! Un septième de votre vie passée devant la télé. Je suppose que vous n’aviez jamais vu le temps passé devant la télé sous cet angle. Si je ne suis pas encore assez clair, voici une autre vision de la réalité télévisuelle : en regardant la télé vous vivez par procuration ! Vous ressentez des émotions fabriquées ! Vous vous faites manipuler.

Je ne dis pas qu’il faut bannir toute forme de divertissement (la liste dans mon précédent billet est on ne peut plus clair). Je dis qu’il faut que vous repreniez le contrôle du temps passé devant la télévision. Pour terminer ce billet, je vous propose donc un challenge, que je vais faire avec vous et dont je vous donnerai le résultat : choisissez une activité que vous avez abandonnée par manque de temps et/ou de motivation et consacrez-y une heure par jour dans les 15 jours qui viennent (en plus ce sont les vacances pour la plupart d’entre vous). Cela doit être quelque chose qui vous plait et qui vous tient à cœur. Pour ma part, je vais me remettre au piano. Objectif: me remettre dans les doigts les morceaux que je savais jouer par cœur. Faites de même, et découvrez la puissance d’une simple chose : prendre une décision.

Règle numéro 1 : débranchez votre télévision…

La télévision est l’opium du peuple. Personne, je dis bien personne, n’a jamais fait fortune ou vu sa vie progresser en regardant la télévision. Regarder la télévision est le passe-temps le plus abrutissant (au sens littéral du terme). Mon premier conseil pour vaincre la crise, à votre niveau, est de supprimer la télévision. Pour plusieurs raisons que voici:

  • il est possible de s’informer par de multiples autres canaux : la presse, la radio et internet (podcasts, blogs, sites d’information, etc.)
  • il est possible de se divertir par de multiples autres canaux : le cinéma, le théatre, les musées, les jeux de sociétés, la lecture, etc…
  • la télé est un des divertissements les moins sociaux : impossible d’échanger des idées ou de débattre en regardant la télé
  • la télé n’apprend rien ou si peu : certes vous pouvez “tomber” sur des émissions culturelles en zappant, mais rien de révolutionnaire que vous ne pouvez faire en quelques clics de recherche sur Internet ou en emprutant un DVD dans une bibliothèque municipale
  • la télé vous coûte de l’argent et ne vous en rapporte pas : entre la redevance, votre Télé 7 jours, et la consommation électrique, sans compter son prix d’achant, ce sont des centaines d’euros qui partent en fumée tous les ans
  • la télé abruti l’humain : ce n’est pas la violence dans les films qui rend violent, c’est celle vue tous les jours dans des émissions débiles et dans les journaux télévisés. Les enfants absorbent toute sorte de stupidités qui ne favorisent en rien leur épanouissement personnel et social
  • la télé ne propose que du prémaché, prédigéré : elle ne vous laisse pas votre libre arbitre, elle vous impose ses points de vue (et la télévision d’état est à mettre dans la même poubelle que la télévision privée)
  • la télé vous impose la publicité sans distinction de vos centres d’intérêt (merci Google…)

Je pourrais en ajouter des pages… Alors évidemment, la question se pose : oui, mais qu’est-ce que je vais faire si je ne regarde pas la télé ? C’est marrant cette question. Quand je dis à des collègues que je ne regarde quasiment jamais la télé, cette question revient systématiquement. Mais qu’est-ce que tu fais le soir ? J’ai ma réponse toute faite en fonction des centres d’intérêts connus ou non de mon interlocteur :

  • je joue avec mes enfants
  • je fais l’amour à ma femme
  • j’écris mon blog
  • Je lis
  • je dîne avec des amis
  • je vais au cinéma, au concert, au théatre, etc.
  • je discute avec ma femme ou mes enfants
  • j’écris des mails à ma famille et à mes amis
  • je participe aux réunions Toastmasters dont je suis le vice-président
  • je fais des recherches sur Internet pour trouver l’endroit de mes prochaines vacances
  • je dors (8 heures par nuit)
  • je fais du sport…

Mais, je ne m’ennuie jamais! Mais mes trois principales activités sont les suivantes:

  • je planifie ma journée du lendemain
  • je m’assure d’apprendre quelque chose de nouveau
  • je fais le bilan de ma journée

Et la crise dans tout ça ? Et bien, c’est mon point : je ne suis pas influencé ! Je poursuis mon chemin sans tenir compte des scandales, du prix du pétrole, de la chute du prix du blé ou du nickel, ou du dernier scandale financier. Cela ne veut pas dire que je ne m’informe pas. Mais ce ne sont pas les nouvelles ou les qualifiés de la Star Academy qui fabriquent ma vie.

Il y a quelques années (une bonne quinzaine), je lisais un livre, que j’ai malheureusement prêté (et que l’on ne m’a pas rendu) et dont je ne retrouve pas le titre. Je lisais un livre disé-je dans lequel l’auteur conseillait l’utilisation de la télévision suivante: prenez une paire de ciseaux, coupez le fil électrique de votre télévision au ras du poste et jetez le fil à la poubelle. L’action est radicale, mais l’image est là. Vous pouvez faire de même, je vous conseille cependant aujourd’hui de vendre votre télé sur ebay, au moins vous en tirerez quelque chose, ou de la garder connectée à votre Wii, PS3 ou Xbox, et à votre lecteur de DVD pour en profiter de temps en temps avec vos amis et familles. En revanche, annulez votre abonnement à Canal plus et autre cablo opérateur ou télé par satellite.

Vous allez me dire que vous êtes abonnés à une offre triple play (téléphone, internet et télévision) et que donc vous ne pouvez pas jeter votre décodeur à la poubelle. C’est vrai, mais rien ne vous oblige à connecter votre écran plat à votre décodeur triple play.

Au fait, de nombreuses émissions sont disponibles sur les sites des chaines de télés dans les jours qui suivent leur diffusions. Il ne s’agit donc pas, une fois de plus, de se couper du monde. Il s’agit de repasser en mode contrôle. C’est vous qui avez la télécommande en main !

En supprimant la télévision de votre vie, vous allez récupérer quelques heures par semaine. Imaginons que vous regardiez la télévision 10 heures par semaine. Si vous travaillez en France, cela fait 400 heures de télé par an, soit l’équivalent de plus de 11 semaines de travail ! Imaginez être payé 11 semaines de plus par an (soit deux mois, soit dit en passant).

En attendant mon prochain billet, je vous propose l’exercice suivant. Il est vraisemblable qu’il vous arrive de vous dire que vous n’avez pas le temps de faire telle ou telle chose (apprendre la cuisine, vous occuper de votre jardin, rendre visite à votre vieille tante, etc.). Et bien, commencez par prendre une feuille blanche (ou un carnet, un agenda, un ordinateur…). Asseyez-vous un quart d’heure au calme, dans votre salon, dans votre jardin, dans un café, dans un endroit qui vous inspire. Listez ces choses que vous aimeriez faire et que vous n’avez pas le temps de faire… Une fois cette liste faite, demandez-vous si cela ne vaudrait pas le coup de remplacer le temps télé par toutes ces choses ? Si vous pensez que oui, il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans le plan d’action.

Restez à l’écoute, nous ne sommes qu’au début de la règle numéro 1 !