Chaque jour est un éternel recommencement

A bien y réfléchir, pas trop longtemps quand même, il est de notre libre arbitre de choisir chaque jour comme celui du début de notre nouvelle vie. Rien ni personne ne vous oblige à faire aujourd’hui ce que vous faisiez hier. Vous pouvez approcher votre conjoint, vos collègues, vos clients, vos enfants, vos parents – mettez qui vous voudrez – de façon différente ou nouvelle.

Bien évidemment, chacun transporte son histoire. Mais là encore, personne ne vous force, à priori, à la transporter sur votre dos. Il est possible de choisir de la laisser sur le bord de la route et de vivre en regardant devant et uniquement devant. Pour conduire sa voiture, il convient de regarder devant, pas dans les rétroviseurs en permanence. Il est donc possible, et c’est un choix, de vivre chaque jour comme un éternel recommencement. Pas à la façon de Phil Connors dans Un jour sans fin, mais vraiment en la vivant au plein de son potentiel.

Leave a Reply