Il n’y a pas de rêves trop grands…

…il n’y a que des aspirations étriquées. Et si on se mettait à croire à ses rêves, à ses désirs les plus fous ? Combien de fois a-t-on tué une idée folle car elle n’était pas possible ? Combien de fois a-t-on enterré un idéal car il n’était pas convenable ? Il n’y a pourtant pas de rêves trop grands, pas d’idéaux trop fous, il n’y a que nos décisions de les poursuivre ou pas…

Oh, si vous décidez de transformer un rêve en objectif, vous prenez le risque de passer pour un fou. On vous regardera comme un animal bizarre. La meute ne peut pas se satisfaire d’une brebis galeuse. Il faudra alors faire des choix et sans doute quitter la meute. Il est dit qu’on est la moyenne des cinq personnes qu’on fréquente le plus. Regardez autour de vous et décidez de rêver en grand !

Update – suis juste tombé sur l’update Instagram de Robin Sharma aujourd’hui:

Fill your brain with giant dreams so there’s no space for petty pursuits.

A post shared by Robin Sharma (@robinsharma) on

Belle résonance avec ce billet posté ce matin. Remplissez votre esprit avec des rêves géants afin de ne laisser aucune place aux questions insignifiantes.

Leave a Reply