La résistance est l’indication de l’importance

https://unsplash.com/alexjones

https://unsplash.com/alexjones

Jour 652. Dans « The War of Art », Steven Pressfield parle de la résistance comme étant un indice de ce qui est important. C’est une sensation que tout le monde ressent un jour ou l’autre. On peut appeler ça la peur, le fait est que c’est une sensation très intime qui vous force à ne pas agir. C’est la manifestation de la « petite voix salope » qui vous conseille de ne surtout pas faire ce que vous devez, qui vous trouve toutes les circonstances atténuantes pour ne pas agir. Depuis que je l’ai découverte, cette idée de résistance dirige nombre de mes actions.

En effet, dès que je ressens cette résistance, c’est pour moi une indication d’importance. C’est la chose que je dois faire. Non que je fasse la chose en question immédiatement. Il m’arrive parfois de repousser au lendemain, ce qui, du coup, va me hanter. Et c’est à partir de là que démarre un de mes autres principes d’action, qui est que même une petite action est préférable à une longue réflexion. Là encore, je ne dis pas qu’il ne faut pas réfléchir, mais quand la résistance pointe son nez, c’est que le temps de l’action est arrivé.

La résistance devient donc la manifestation du besoin d’action. Et celle de l’importance de l’action. Importance pour moi directement. Cela peut impliquer d’autres personnes, d’autres actions, mais cela implique surtout une décision ! Mon expérience m’a généralement démontré une chose importante : plus l’action est faite vite, mieux cela est. En effet, dans le cas où la résistance se manifeste fréquemment sur un problème particulier, plus elle a un impact négatif sur votre moral, à l’image de ces gouttes d’eau qui creusent même la roche la plus dure à force de régularité. En agissant, à l’opposé de ce que voudrait la résistance, vous en supprimez l’effet. Cela parait simple, et pourtant, ce n’est pas toujours facile, mais toujours efficace.

La résistance peut donc devenir votre allié. Et quoi de plus gratifiant que de transformer un ennemi en allié. Cela met fin à cette guerre que chacun mène avec soi-même au quotidien. Et cela nous recentre sur ce qui est important pour nous. Mais au final, cela a un effet encore plus important : cela vous permet de réaliser vos rêves et vos objectifs. En acceptant de danser avec la résistance quelques pas de valses, on avance vers le futur que nous souhaitons, tout en vivant au quotidien.

Leave a Reply