RIP Pierre Guillermet – 1924-2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAlors que je tape ces lignes, les larmes aux yeux, une cérémonie d’adieu se déroule à la Chapelle St-Louis de l’Ecole Militaire, à Paris, en souvenir de Pierre Guillermet, qui nous a quitté le week-end dernier.

91 ans, un bel âge pour celui qui aurait dû partir il y a près de 70 ans ans, le 18 mai 1945, après l’explosion intempestive d’un mortier, alors qu’il était élève officier. Cette explosion, à laquelle il a survécu, le rendra aveugle et lui fera rencontrer l’infirmière qui deviendra son épouse, sans laquelle mon épouse, leur petite-fille, n’aurait pas existé. Les magnifiques hasards de la vie !

Cela fait plus de vingt ans que j’ai côtoyé Bon Papa, comme l’appelaient ses petits-enfants et arrières petits enfants, et qui était devenu le mien aussi, ayant perdu mes grands-parents il y a longtemps maintenant. Mais le souvenir le plus prégnant qui me restera de cet homme admirable fut ma sortie en tandem dans le Jura, le Général derrière et moi devant. A plus de soixante-dix ans il était encore vaillant et ne relâchait pas ses efforts pour franchir le col de Pisseloup, votre serviteur au guidon, en qui il mettait une confiance… aveugle.

Même si nous vivions à des milliers de kilomètres les uns des autres, il ne se passait pas un mois sans que nous nous parlions, que les enfants lui confient leur emploi du temps, qu’il félicite les uns et les autres pour tel ou tel succès. Il laisse un trou béant, des souvenirs fabuleux, mais surtout une immense fierté d’avoir croisé son chemin toutes ces années et d’avoir appris de tant d’abnégation, de bonheur, de rires et d’amour pour la vie, pour son épouse (un modèle – après l’avoir rencontré, vous n’aviez aucune raison de vous plaindre), ses enfants, ses petits-enfants, ses neveux et nièces, ses arrières petits-enfants et tous ses amis.

C’est un modèle qui forgera notre vie, celle de nos enfants et de tous ceux qui l’on rencontré. Bon Papa, embrassez tendrement Mémie quand vous la croiserez là où vous allez. Vous nous manquez tous les deux !

Leave a Reply