Jour 341 – Hypocrisie

lepaonHypocrisie. L’affaire Lepaon bat son plein. Elle démontre bien toute l’hypocrisie de la CGT et de cette gauche qui, comme tous les autres, aime le luxe. Faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais. Et après, ce sont ces mêmes personnes qui vont donner des grandes leçons. La recrudescence des « affaires » à gauche ne fait que montrer la faiblesse des hommes face à l’argent.

Là où le bât blesse est que ce sont des hommes de gauche, qui sont censés avoir plus de sensibilité sociale. Tout ceci n’est qu’hypocrisie ! Le pouvoir et l’argent révèlent l’homme de conviction, ou pas ! Dans le cas du patron de la CGT, c’est « pas ». Son bureau était tellement pourri qu’il y a fait soixante mille euros de travaux ? Il n’a pas démissionné de son emploi mais a obtenu une transaction pour se faire payer une prime de départ. Joli ! Bien joué !

C’est un patron de gauche, d’un syndicat en perte de vitesse, qui n’est que dans le blocage et le maintien des acquis d’un autre âge. Dans un monde qui change à la vitesse grand V, la CGT fait figure d’un moribond qui n’aurait pas compris que sa fin est proche. Si Thierry Lepaon avait un honneur, il partirait. Mais il n’en a aucun, il met en plein jour l’hypocrisie d’un système qui conspue l’argent et ceux qui en gagnent, mais l’aime et en a besoin.

Evidemment, qu’il faut des syndicats. Evidemment, qu’il existe des patrons truands. Evidemment, qu’il faut rechercher le bien-être de tout un chacun. Il faut aussi rechercher l’équité et le traitement juste face au travail. Il faut aussi accepter que l’effort peut être noble, que celui qui en fait un peu plus ne doit pas être montrer du doigt mais féliciter. Il est grand temps de remettre de l’ordre dans toute cette gabegie.

Leave a Reply