Jour 336 – Patron

patronPatron. Les patrons français battent le pavé. Fait rare ! Pour avoir été chef d’entreprise pendant 8 ans à Paris, je comprends leurs revendications et les soutient, mais pas à 100%. Certes les temps ont changé, la flexibilité est devenue nécessaire et l’administration a pris trop de place dans la gestion des entreprises. Il convient d’alléger la charge administrative, mais pas au point de libéraliser le marché du travail comme le veut le MEDEF.

Le chef d’entreprise a pour mission de développer son entreprise et ses employés ! Je participais récemment, en tant qu’intervenant, à un séminaire sur le développement d’activités sur le continent africain. Un des autres intervenant, fort de 20 ans d’expérience, expliquait aux patrons présent que la première tâche était de former les employés. Puis de continuer à les former. Et enfin de les former de nouveau. Cela était dit sur le ton de la plaisanterie mais contenait une vérité première.

Un moyen d’augmenter la compétitivité d’une entreprise est d’en augmenter la productivité. Et augmenter la productivité passe par la formation. D’aucun prévoir que les robots prendront la place des hommes car ils sont plus productifs. Certes, il va y avoir une mutation radicale du travail dans les années à venir. C’est aux entreprises d’accompagner cette mutation en formant les employés aux nouveaux métiers et défis du futur. Et pour ça, le politique doit simplifier, encadrer et faire sa mutation rapide.

Leave a Reply