Jour 259 – Enfants gâtés

airfrancEnfants gâtés. Bon, toujours facile de traiter quelqu’un d’enfant gâté, mais comme le révèle le Monde aujourd’hui, aux pilotes de faire quelques efforts… Alors bon, il existe de véritables disparités entre les pilotes et entre les compagnies aériennes. Mais au risque de jeter un pavé dans la marre, Air France ne va pas très bien, et s’accrocher à ses privilèges quand son employeur n’est pas au mieux de sa forme, ça fait un peu enfant gâté.

Je ne vais en rajouter, on a besoin d’un pilote dans un avion (en tout cas encore maintenant, mais il se pourrait que cela ne dure pas), ne serait-ce et surtout pour faire face aux imprévus. Pourtant, la contribution d’un pilote à la bonne marche d’un avion s’est restreinte au fil des années (je ne vais pas me faire que des copains là). Au point que décollage, croisière et atterrissage peuvent être faits au pilote automatique. Ah oui, au fait, au cas où vous demanderiez, la majeure partie d’un vol se fait au pilote automatique de toute façon. Le commandant de bord ne fait pas grand-chose en croisière, voire dort. C’est cependant lui le chef, qui a le plus d’expérience et à même de prendre les bonnes décisions. La vie des passagers est entre ses mains.

Alors, pas prêt à faire des concessions les pilotes d’Air France ? Ils savent avant tout qu’il y a pénurie de pilotes sur le marché et que les compagnies du Golfe (Emirates, Etihad et Qatar Airways) embauchent à tour de bras à des salaires mirobolants, alors de là à ce que le bras de fer des enfants gâtés continue, bon courage aux passagers d’Air France, ou devrais-je dire Air Peut-Être…

Leave a Reply