Jour 247 – Bêtise

pascalBêtise. La bêtise ou faire des bêtises. Deux choses différentes pour un même mot à priori. Rien à voir au fait avec celles de Cambrai, au demeurant fort bonnes. D’après le Larousse, la bêtise est un « manque d’intelligence ou de jugement ; stupidité » ou une « action irréfléchie, imprudente ou répréhensible », voire un « propos stupide, irréfléchi, ou futile et plaisant ; sottise ». Qui n’a jamais dit ou fait des bêtises ? Cependant, la bêtise est universelle. Voilà une chose équitablement répartie parmi l’ensemble du genre humain.

Doit-on pour autant blâmer celui qui dit ou fait une bêtise ? Dans la mesure où personne n’est exclu, il convient d’être conciliant. En revanche, ne pas apprendre de ses bêtises peut être considéré comme une faute morale. Maintenant la bêtise ne peut être que de façade et en réalité cacher une grande intelligence… Cela s’appelle de la manipulation et il faut s’en détourner. C’est une chose classique chez certains politiques que je ne nommerai pas…

Alors la bêtise est humaine, certes, ce n’est pourtant pas une raison pour la justifier ni la blâmer. Il convient de s’en détourner. Pour terminer, souvenons-nous de la phrase de Pascal : « vérité au-deça des Pyrénées, erreur au-delà ». Ce qui peut apparaitre pour de la bêtise n’est parfois qu’une différence culturelle. Méfions-nous ! L’intelligence, comme la bêtise, aime à jouer à cache-cache !

Leave a Reply