Jour 240 – Déclin du monde

candideLe déclin du monde. Quand on écoute les Cassandre, on entend que nos jours sont comptés, que le déclin du monde à commencer, que les catastrophes sont à notre porte, qu’il faut se préparer au pire car l’âge d’or est fini. On entend que la finance a pris le pouvoir, que les pauvres seront de plus en plus pauvre et les riches de plus en plus riches. Que les gouvernements sont dépassés et que la CIA, la NSA, et tous les agents secrets du monde, nous surveillent, prêt à nous mettre dans des camps de redressements pour nous éloigner de nos agissements subversifs. Et puis il y a les philosophes, sociologues, politologues, experts de tout bord qui nous expliquent en termes savants que nous, pauvres ignares, ne comprenons pas ce qui se passe car le grand complot est en marche et que tout est caché derrière des discours abscons.

Et bien moi je dis, Y’EN A MARRE !!!!! Marre de ce pessimisme ambiant, marre de ces discours négatifs, marre de cette théorie du complot dans laquelle certains ont raison et d’autres ont tort, dans laquelle certains se disent altruistes et d’autres intéressés, de laquelle certains tire profit et d’autres tire misère… De tout temps, de toute époque, il y a toujours eu des événements et des décisions qui ont dépassé le commun des mortels dont je fais partie. Le fait est, inéluctable, que le monde n’a jamais été aussi apaisé (et oui, contrairement à ce que diffusent en continue les chaines d’information, le monde est globalement en paix), que le monde n’a jamais autant connu de réduction de la pauvreté, que le monde n’a jamais connu autant d’amélioration des conditions de santé, etc., etc…

Malheureusement, ce ne sont pas ces nouvelles-là qui intéressent les médias. Ce sont les scandales, les meurtres, les barbares, les débiles et les fous, les conneries des uns et des autres, les people et le glamour, le retour ou pas de Sarkozy, les élucubrations des ministres et du président normal, en bref, tout ce qui n’a AUCUNE importance dans la vie de tout un chacun. Comme le disait Candide, il faut cultiver notre jardin, en réponse à Pangloss qui parlait du meilleur des mondes possibles. Le monde dans lequel nous vivons est le meilleur de mondes possibles, il s’améliore tous les jours, par bon, parfois en revenant en arrière car aucune progression n’est linéaire. Alors le prochaine pessimiste qui passe, dites-lui d’aller cultiver son jardin et de revenir quand il aura été émerveillé par le miracle de la vie !

Leave a Reply