Jour 196 – Big Data

BigDataBig Data. Que je me marre…. L’informatique a ceci de drôle qu’elle invente des mots tous les cinq à dix ans pour redéfinir des concepts qui eux ne sont pas vieux. Deux exemples : le cloud et le big data. Le cloud, c’est l’internet, rien de plus ni de moins, juste un nouveau mot pour faire du neuf avec du vieux. Le big data, c’est l’explosion des données à traiter dans de vastes entrepôts de données pour en tirer des informations. Cloud et Big Data, ça fait moderne. Internet et Entrepôt de données ça fait vieux jeu !

Cependant pour être tout à fait honnête, certaines choses ont changé d’où le besoin de redonner des noms pour y inclure ce changement. Deux choses principales ont changé : l’universalité de l’accès et le volume des données. Le cloud, c’est l’internet partout, en tout lieu, à tout moment. Ce ne sont pas que des sites web, mais un maillage d’applications et de stockage de données. Au point où, que l’application/la donnée soit locale ou distante n’a pas d’importance.

Le volume des données a quant à lui explosé ! C’est même carrément exponentiel ! D’après une étude de Cisco, le volume de données sur internet augmente de 46% par an. D’un autre côté, le nombre d’objets communiquant, le fameux internet des objets, d’après l’IDATE, passera de 4 milliards en 2010 à 80 milliards en 2020. Tout ceci provoque un afflux gigantesque de données. Il faut bien évidemment de gigantesques entrepôts numériques pour stocker ces données, mais surtout des moyens de les traiter de façons répartis, afin d’en tirer la substantifique moelle.

Alors Big Data ou Entrepôt de données, Cloud ou Internet, du neuf avec du vieux, surtout une incroyable démocratisation d’internet et un partage de la connaissance. La question est qui êtes-vous dans cette invraisemblable révolution, un acteur ou un spectateur ?

Leave a Reply