Jour 171 – Art

artArt. Quand on est dans le business, dans le dur, l’art apparait bien lointain et pourquoi pas, inutile ! Je sais c’est un peu provocateur quand on voit ce qu’ont produit les grands artistes au fil des ans. Comme disent certains, l’art ne donne pas à manger. Pourtant quand le succès est là, l’argent coule à flot. Mais alors que les intermittents du spectacle sont toujours en grève, la question du financement de l’art se pose cruellement. Et de par le fait, celle de sa rentabilité aussi. L’état doit-il financer l’art ? Le contribuable doit-il payer pour ces intermittents ? Il est vrai que l’artiste est au-dessus des basses contingences matérielles comme la rentabilité. Mais non ! Un festival, un musée, une pièce de théâtre se doivent d’être rentables. L’art est-il donc un produit comme un autre ? Non, et sans doute, certaines œuvres doivent trouver une forme de mécénat pour ne pas sombrer dans l’oubli. De là à ponctionner la poche du contribuable, il y a un pas qu’il ne faut peut-être pas franchir.

Leave a Reply