Jour 167 – Page Blanche

page blanchePage blanche. L’angoisse de la page blanche. Si vous avez du produire un jour un document, vous avez tous été confronté à cette angoisse, dite de la page blanche. Vous avez besoin d’écrire quelque chose, ou créer une présentation, et vous partez de rien. Et puis vous êtes face à votre feuille de papier, réelle ou virtuelle, et là, rien ! Rien ne vient, vous ne savez pas comment démarrer, vous n’avez aucune idée. Vous restez immobile, la tête vide, ou pleine d’informations inutiles. Le cerveau nous joue parfois ces tours. Alors, il n’existe qu’un seul moyen de démarrer, c’est de lui jouer un tour à notre façon, en commençant à écrire quelque chose, même inutile, même si cette chose vous la supprimerez plus tard. Le geste d’écrire, de coucher ce qui vient, même si cela semble inutile de prime abord, a l’immense avantage de « déboucher » le lavabo à idées. Au bout de quelques instants, secondes ou minutes, vos doigts courront sur le papier, vos idées viendront d’elles-mêmes. Vous aurez triomphé de la page blanche !

Leave a Reply