7 astuces tirées de TEDx : comment faire des discours incroyables (et déclencher une Standing Ovation)7 TEDx Hacks: a Cheat Sheet to Delivering Awesome Speeches (and get Standing Ovations)

TED est une conférence des plus connues de notre planète bleue. Créée il y a trente ans (la première édition eut lieu en 1984), TED attire les conférenciers et les penseurs du monde entier. Afin de permettre aux personnes à l’extérieur des Etats-Unis d’y assister, TED a engendré des conférences sous licence, appelées TEDx, en 2009.

Le premier TEDx Maurice s’est tenu fin janvier avec cinq conférenciers, dont le champion olympique Chad le Clos, le musicien mauricien José Thérèse et moi-même. Tout en étant un honneur, faire un discours à TEDx est très prenant. Il y a cependant 7 astuces qui m’ont aidé dans ma préparation. Les voici donc, prêtes à l’usage pour un discours public ou pour présenter vos idées pendant votre prochaine réunion.

  1. L’audience, l’audience, l’audience ! Parlez pour votre public, pas pour vous-même. La seule chose que veut savoir un public est ce qu’il va en tirer personnellement. Prenez en compte à qui vous vous adressez et surtout de comment chaque personne du public va profiter de votre discours.
  2. Coupez, coupez, coupez ! Partez avec un principe simple : vous serez trop long. Quand vous préparez votre discours, coupez votre premier jet en deux, puis le second d’un bon tiers. Vous serez alors sans doute un tout petit peu trop long !
  3. Simplifiez, simplifiez, simplifiez ! Laissez Supercalifragilisticexpialidocious à Mary Poppins et le jargon aux textes imprimés. Alors que vous écrivez votre texte, contentez-vous d’idées et de mots simples. Votre audience est votre guide. Elle en sait moins que vous, inutile de l’abandonner avec des concepts complexes.
  4. Des histoires, des histoires, des histoires ! Racontez des histoires ! Pas des histoires extraordinaires, des petites histoires familières, comme se plaît à les décrire Douglas Kruger, 5 fois élu meilleur conférencier d’Afrique australe (www.douglaskruger.co.za). Les histoires transmettent des valeurs et illustrent à merveille vos propos.
  5. Personnel, personnel, personnel ! Soyez personnel ! Parlez de vous, pas pour frimer, mais pour partager votre expérience tout en étant authentique. Ce qui vous est arrivé peut arriver à tout le monde, offrez donc votre expérience. C’est un moyen superbe de mettre des sentiments sur la table sans être larmoyant.
  6. L’espace, l’espace, l’espace ! Si vous devez parler sur une scène, servez-vous de tout l’espace. La vie c’est le mouvement. Votre corps parle et la communication non-verbale est aussi importante, si ce n’est plus, que la communication verbale. Bougez, courrez, sautez, observez, vous êtes vivant !
  7. Répétez, répétez, répétez ! Il n’existe aucun meilleur moyen de se préparer que de répéter. Beaucoup ? Autant que vous le pouvez ! Personnellement, je répète mes discours de compétition au moins 28 fois. C’est mon chiffre porte-bonheur.

Un bon discours nécessite du travail. Un grand discours nécessite beaucoup de travail. La bonne nouvelle est tout un chacun peut apprendre les techniques nécessaires. Lancez-vous ! Ressentez l’excitation d’être sur scène. Après la chute libre et l’amour, il n’est pas de meilleure sensation.TED is one of the most famous conferences happening on our little planet. Created thirty years ago (the first conference took place in 1984), it attracts the best speakers and thinkers worldwide. To have people beyond the US to attend these talks, TED has spun off into local events named TEDx, in 2009.

The first Mauritius TEDx event took place last January and gathered five speakers, including Olympic champion Chad le Clos, musician José Thérèse and myself. Although an honor, delivering a talk at TEDx is taxing. However, there are 7 basic tips that helped tremendously in my preparation. Here is therefore a cheat sheet that can be used for a public speech or for presenting your ideas during a next meeting.

  1. Audience, audience, audience: speak for your audience, not for yourself. The first thing anybody wants to know is: What’s In It For Me! Consider who you are talking to and how each member of the audience will benefit from what you say.
  2. Cut, cut, cut: start with a simple principle, you are always too long. Go to the point quickly. When you prepare your speech, cut in half the first draft, and a good one third of the second draft. And you may even be too long.
  3. Simplify, simplify, simplify: leave Supercalifragilisticexpialidocious to Marry Poppins and jargon to written papers. While writing your text, use simple ideas and words. Your audience should guide you, it knows less than you but do not alienate it by using complex concepts.
  4. Stories, stories, stories: tell stories. Not long or extraordinary ones, but “small close to home” ones as describes Douglas Kruger, the 5 times best Southern Africa public speaker (www.douglaskruger.co.za). Stories carry value and illustrate the points you want to make beautifully.
  5. Personal, personal, personal: make it personal. Talk about yourself, not to brag, but to share your experience while being authentic. What happened to you can happen to anybody, so allow others to learn from your own life. It’s a great way to put some feelings on the table without being phony.
  6. Space, space, space: if you happen to speak on a stage, use the whole space. Life is movement. Your body speaks and non-verbal communication is as important, if not more, as verbal one. Move, run, jump, look around, you’re alive!
  7. Rehearse, rehearse, rehearse: there is no better way to get prepared than to repeat. How much? As much as you can, too much does not exist. Personally, I rehearse my contest speeches at least 28 times. It’s my magic number.

A good speech requires some work, a great speech requires hard work. The good news is anybody can learn the required skills. Jump and do it! Feel the exhilaration of being on stage, after skydiving and love, there is no better feeling.

Leave a Reply