Arrêtez de procrastiner !Stop procrastinating!

Nous sommes tous confrontés à des taches que nous ne voulons pas faire. Nous trouvons des excuses, souvent minables, pour ne pas les faire. Un mot a été inventé pour décrire ce type de comportement : la procrastination ! Steven Pressfield, l’auteur du livre The War of Art: Break Through the Blocks & Win Your Inner Creative Battles, le décrit sous un autre angle qu’il appelle Résistance !

En voici un extrait qui définit la résistance : « la résistance s’apparente à la peur ; le degré de peur égale la force de la résistance. Ainsi, plus nous avons peur d’entreprendre quelque chose, plus nous pouvons être certain que cette chose nous est importante et l’est au développement de notre âme. C’est pourquoi nous ressentons autant de résistance. Si cela ne signifiait rien pour nous, il n’y aurait aucune résistance ».

La procrastination ne peut pas être vaincue

Je n’ai jamais trouvé de solutions satisfaisantes à la procrastination jusqu’à ce que je rencontre la résistance. En fait, en dehors de la discipline, il n’existe pas de solution à la procrastination. Si vous êtes discipliné, vous pourrez gagner quelques batailles contre la procrastination. Cependant, dès qu’une difficulté se présente, la procrastination montre le bout de son nez, vos résolutions prennent un coup dans l’aile et la procrastination gagne. Vous pouvez gagner des batailles, mais pas la guerre.

La résistance est un signal positif

La résistance est un autre animal et je vous recommande chaudement le livre de Steven Pressfield. Relisons la dernière phrase de l’extrait précédent : « Si cela ne signifiait rien pour nous, il n’y aurait aucune résistance ». Voilà la clé ! En d’autres termes, s’il y a une activité que nous avons tendance à éviter ou repoussons constamment à plus tard, il s’agit de la résistance et cela signifie que cette activité est importante pour nous. Si c’est important, nous devons la réaliser maintenant.

Relions ceci à la matrice de gestion du temps de Stephen Covey. Elle possède deux dimensions : l’importance et l’urgence. Ce qui est important et urgent trouve sa place dans le quadrant de la nécessité et doit être gérée. Ce qui est important, mais pas urgent, trouve sa place dans le quadrant de la qualité et du leadership personnel, et nécessite votre attention. Ce qui n’est pas important doit être évité.

Nous avons maintenant deux clés d’entrée pour toute activité : la résistance qui nous indique ce qui est important, et l’importance qui requiert notre attention, soit immédiate, soit planifiée. Ainsi, la résistance, à l’inverse de la procrastination, n’est pas négative. Elle nous indique ce qui doit être fait en raison de son importance. C’est un élément essentiel.

Bienvenue à la résistance, adieu à la procrastination

Ainsi, la prochaine fois que vous aurez tendance à procrastiner, arrêtez-vous, ressentez la résistance et dites-vous que quelque chose d’important pour vous est en train de survenir. Une chose dont vous serez fier une fois réalisée. Une chose qui vous rapprochera de vos objectifs. Une chose qui a un sens pour vous. Ne vous battez pas contre la résistance, souhaitez-lui la bienvenue ! Et tournez le dos à tout jamais à la procrastination !We are all confronted to tasks we do not want to undertake. We find excuses, sometimes lame, not to do them. A word was invented to describe this behavior: procrastination! Author Steven Pressfield, in his book The War of Art: Break Through the Blocks & Win Your Inner Creative Battles, described this with another angle he calls Resistance!

Here’s an extract that describes resistance: “Resistance is experienced as fear; the degree of fear equates to the strength of Resistance. Therefore the more fear we feel about a specific enterprise, the more certain we can be that that enterprise is important to us and to the growth of our soul. That’s why we feel so much Resistance. If it meant nothing to us, there’d be no Resistance.”

Procrastination cannot be beaten

I really never found any efficient solutions to Procrastination until I bumped into Resistance. Actually, procrastination does not have any solution beyond discipline. If you are disciplined, you will win the procrastination battle. However, as soon as you hit a challenge or are faced with unexpected difficulties, procrastination will sneak in, your discipline will take a hit and procrastination will win. In other words, you can win battles but cannot win the war.

Resistance is a positive signal

Resistance is another animal and I would recommend you read Steven Pressfield’s book. Look at the last sentence from the excerpt above: “If it meant nothing to us, there’d be no Resistance”. This is key! In other words, if there is an activity we tend to avoid and keep pushing forward, this is Resistance showing up, and this means this activity is important to us. If it’s important it should be done now.

Link this to the management matrix of Stephen Covey. This matrix has two dimensions: importance and urgency. In a summarized view what is important and urgent falls in the Quadrant of Necessity and needs to be managed, what is important and not urgent falls into the Quadrant of Quality & Personal Leadership and requires your focus. What is not important needs to be avoided!

We now have two critical insights: Resistance shows us what is important, and importance requires our attention, either immediately or planned. Therefore Resistance, to the opposite of Procrastination, is not bad. It indicates what needs to be done, because it’s important! And it’s a game changer.

Welcome Resistance, forget Procrastination

Thus, next time you hit Procrastination, look at it as Resistance, and realize something important is happening. Something you will be proud of having done. Something that will help you get closer to your goals. Something that has a deep meaning to you. Do not fight Resistance! Welcome Resistance! And forget procrastination forever!

Leave a Reply