Écouter avec fascinationListen with fascination

Article (Original article in English) paru dans le Matinal du 8 novembre 2011.

De toutes les compétences enseignées au cours de vos années d’école ou de formation continue, l’écoute est probablement celle qui est la plus négligée. Bon communicateur est généralement synonyme de bon orateur. Toutefois, un vieux dicton souligne que dans la mesure où nous avons deux oreilles et une seule bouche, nous devons écouter deux fois plus que nous parlons.

Donc être un bon communicateur commence par être un bon auditeur. Lorsque quelqu’un parle, à vous ou à un groupe, cette personne veut transmettre un message, exprimer un sentiment ou partager ses réflexions. Si nous ne prêtons pas attention à cette personne, nous entendons les mots mais pas ce qu’elle a à dire, et nous lui communiquons notre manque d’attention.

Cela commence souvent une réaction en chaine, qui se terminera généralement par des malentendus, de mauvaises décisions et éventuellement des conflits. En écoutant et en accordant toute notre attention à l’orateur, nous entendons ce qu’elle dit, voyons ce qu’elle fait, nous ressentons ce qu’elle exprime, nous pouvons parfaitement comprendre le message et poser des questions de clarification si nécessaire. Lorsque nous écoutons, nous portons les chaussures de l’autre.

Cependant, notre monde actuel a créé tellement des distractions que nous avons perdu la capacité d’écouter avec fascination. Repensez à la dernière réunion ou au dernier séminaire auquel vous avez assisté : combien de temps s’est-il passé avant que vous ayez regardé votre téléphone cellulaire, combien de temps s’est-il passé avant que vous ayez commencer à discuter avec votre voisin, combien de temps s’est-il passé avant de vous précipiter sur votre ordinateur portable pour lire vos courriels ?

Repensez à la dernière discussion avec votre conjoint : combien de temps s’est-il passé avant que vous l’ayez interrompue parce que vous étiez en désaccord ou avez voulu exprimer votre opinion ? Ce sont des exemples courants de notre manque d’aptitude à l’écoute.

Comment améliorer vos compétences en écoute ? Voici quelques conseils qui vous aideront. Prenez des notes, en utilisant vos propres mots et le style. Posez des questions. C’est une excellente façon de s’impliquer et de faire partie de la discussion. Faites attention: n’interrompez pas l’orateur, demandez la permission de poser votre question et d’attendre ! Observez les mouvements du corps et les gestes, ils sont de bons indicateurs des sentiments. Souriez et remerciez l’orateur. Le cas échéant, partagez vos observations et offrez des conseils.

L’écoute n’est pas donnée et doit être pratiquée. En devenant un bon auditeur, vous deviendrez un meilleur orateur et un meilleure membre de l’équipe.The Original article was published in le Matinal on November 8, 2011.

Of all the skills taught during your school years or  adult training, listening is probably the one that is the most overlooked. Being a good communicator is generally equal to being a good speaker. However, an old saying emphasizes that since we have two ears and one mouth, we should listen twice as much as we speak. Therefore being a good communicator starts with being a good listener.

When somebody speaks, directly to you or to a group, this person wants to deliver a message, to express a feeling, or to voice out her thoughts. If we do not pay attention to this person, we may just hear the words and not what she has to say and will ourselves communicate to her that she’s not worthy of our attention. This frequently starts a chain reaction of miscommunication, which will end by misunderstandings, wrong decisions, and potentially conflicts.

By listening and paying attention to the speaker, we hear what she says, we see what she does, we feel what she expresses, we can fully understand the message, and ask clarifying questions if needed. When we listen, we are in the other’s people shoes.

However, our current world has created so many distractions that we have lost the ability to listen with deep fascination. Reflect the latest seminar you attended or the last meeting you held: How long before you watched your cell phone, how long before you started to chat with your neighbor, how long before you peeked at your laptop to read the last email? Think about the last discussion with your spouse: How long before you interrupted because you disagreed or wanted to make your point? These are common examples of our lack of listening skills.

So how to sharpen your listening skills. Here are some tips that will help you:

  • Take notes, using your own words and style.
  • Ask questions. This is an excellent way to get involved and become part of the discussion. There is a caveat though: do not interrupt the speaker, ask for permission to ask your question and wait!
  • Observe body movement and gesture, they are good indicators of feelings.
  • Smile and thank the speaker at the end. If appropriate, share your observations and offer advices.

Leave a Reply