Pendant ce temps, en Côte d’Ivoire

Merci à Bernard de tourner le projecteur vers la Côte d’Ivoire. Le cacao ivoirien n’a peut-être pas la même valeur que le baril de brut libyen, mais le drame qui a lieu dans cette partie de l’Afrique est tout bonnement atroce et oublié. Alors, abonnez-vous à Pendant ce temps, en Côte d’Ivoire et influencez pour qu’une bonne fois pour toute l’ONU prenne une décision aussi rapide que pour la Lybie et mette fin à la guerre civile.

Leave a Reply